On peut sans doute voir la source de l’Assemblée Consulaire de Dakar, comme d’ailleurs des Chambres de Commerce du Sénégal créées en vertu des arrêtés des 7, 9 et 18 avril 1854 , complétant et modifiant un arrêté du 27 décembre 1842 . Mais ces Comités n’eurent qu’une existence éphémère. Accusées par le pouvoir central d’alors, qui faisait preuve d’une grande méfiance envers toutes les Assemblées, de s’immiscer dans les questions hors de leur compétence, elles furent rapidement dissoutes.

En fait, l’ancêtre véritable de l’assemblée Consulaire de Dakar fut la Chambre de Commerce de Gorée, qui fût créée, en même temps que celle de Saint Louis, par ordonnance du 15 mars 1870, faisant suite à l’arrêté du 29 décembre 1869. Elle était composée de sept membres et son rôle se bornait à donner  les avis et les renseignements qui pouvaient lui être demandés par l’Administration sur le commerce,  l’industrie, les moyens d’accroître la prospérité et sur les améliorations à apporter à la législation commerciale. Les premières élections consulaires- Les électeurs étant au nombre  de 36 eurent lieu le 20 avril 1870.

La Chambre de Commerce de Gorée, qui plus tard a pris l’appellation de Chambre de Commerce de Gorée-Dakar eut pour Premier Président M. DELMAS auquel succéda le 7 décembre 1871 M. ALSACE. Mais le nombre d’électeurs devait s’amenuiser dans les années suivantes, le minimum étant atteint en 1876 où six électeurs procédèrent à l’élection des sept membres de l’Assemblée. Le nombre des membres fut porté à 9 par arrêté du 31 mai 1978.

La Chambre de Commerce de Gorée-Dakar tenait ses séances à l’Hôtel du Gouvernement de Gorée, dans le local du bas anciennement occupé  par la poste. En 1892, la Municipalité mit à sa disposition un local de l’Hôtel Municipal.

En 1888, Dakar devient une commune indépendante, possédant sa  propre Chambre de Commerce, comprenant 9 membres qui furent élus aux premières élections du 4 mars 1888, par dix votants. Son premier Président fut M. BERNIS.

Un arrêté du 29 janvier 1892 réorganisa la Chambre de Commerce et fixa à 7 le nombre  des membres de la Chambre de Commerce de Dakar et à celui de la Chambre de Commerce de Gorée. Les Assemblées Consulaires de Saint-Louis et Rufisque comprennent 9 membres. Ce même arrêté augmenta le Champ de leurs activités. Outre leurs attributions précédentes, elles furent appelées à donner leurs avis sur les tarifs de transports, les tarifs et règlements du courtage maritime, la création de tribunaux de commerce, les banques, les projets de travaux publics, les locaux utilisés par le commerce et la navigation.

Un arrêté en date du 31 décembre 1906 supprima la Chambre de Commerce de Gorée et fixa à 10 le nombre des membres de la Chambre de Commerce de Dakar, dont deux au moins résidant  à Gorée. Ainsi, après la Chambre de Commerce de Dakar-Gorée, on peut dire que celle de Dakar– Gorée a pris la succession.

L’importance économique de la nouvelle commune de Dakar s’affirma assez rapidement.

Deux chiffres nous éclairent sur ce point. Pour les élections consulaires de Dakar du 19 mars 1899, Il y avait 22 électeurs inscrits, ce chiffre est passé à 155 pour les élections du 25 décembre 1904.

Si la nouvelle Chambre de Commerce de Dakar fit porter ses activités sur l’ensemble des secteurs économiques elle s’occupa tout spécialement de l’aménagement  et de l’extension du port de Dakar, en qui elle voyait, à juste titre, l’élément capital pour le développement de l’économie . C’est ainsi que le 15 décembre 1905, le Président  MILLION écrivant au Président de la Chambre de Commerce de Bordeaux : « La Chambre de Commerce que j’ai l’honneur de représenter est animée de bonne  volonté ; elle naît avec le port, elle a besoin d’être guidée pour qu’aucune entrave n’arrête sa marche ascendante qu’un bon outillage, un abri sûr, un mouillage de tout repos et une situation géographique exceptionnelle permettent d’espérer pour le développement de son trafic ».

L’avenir a prouvé combien étaient fondés ces espoirs.

Un arrêté du 22 juin 1911 créa une Chambre de Commerce à Kaolack, et le 25 janvier 1914 fut instituée la Chambre de Commerce de Ziguinchor.